Type : Boucle Départ/Arrivée : Pradières-d’En-Haut Durée : 11h (fait en 2 jours)

Dénivelée : ~1600m Kilométrage : ~17km Niveau (?: Randonneur

Difficultés : Montées raides entre Izourt et Fourcat. Passages plus techniques et très raides entre Fourcat et Petsiguer.

Les sentiers menant aux étangs Fourcat et Petsiguer sont loin d’être les plus aisés des Pyrénées ariégeoises, mais la beauté de ces lacs de haute montagne font qu’ils en valent largement l’effort. Cette boucle de 2 jours demande une certaine endurance et un pied assuré ! Il est à noter qu’il y a plusieurs randonnées à la journée à faire depuis le refuge Fourcat (très accueillant au passage), il est donc possible d’étendre ce circuit à 3 jours, en faisant par exemple le 2ème jour l’ascension du Pic de Tristagne ou du Pic Fourcat depuis le refuge.

Télécharger le topo à imprimer

Télécharger le fichier KMZ (Google Earth)

Tracé du parcours

Profil altimétrique de la randonnée

J’ai effectué cette randonnée en Juillet 2019 en compagnie de mon pote Thomas.


Jour 1 – de Pradières aux Etangs Fourcat (+1400m, -125m)

00h00 : Départ depuis le parking un peu avant 10h. Les 5 premières minutes se font dans un petit bois le long d’un torrent, et nous sommes assaillis par une horde de taons particulièrement désagréables … De quoi donner envie de courir, si nous n’avions pas des sacs de 12kg sur le dos !

02h30 : Nous arrivons au barrage, refuge et étang d’Izourt, après ~500m de dénivelée. La montée n’était pas particulièrement raide, mais le soleil tape déjà bien fort (et on quitte les arbres bien trop tôt dans la randonnée à mon goût), et cette première ascension était une excellente mise en jambe !

Etang d’Izourt (1645m).

Pointe sud de l’étang d’Izourt.

03h00 : Après être passés de l’autre côté de l’étang en longeant la rive, nous prenons une petite pause avant de s’engager sur la partie la plus difficile de la journée : une très raide montée de 300m de dénivelée le long d’un des torrents qui se jette dans le lac. J’ai quelques crampes dans les cuisses qui ne me mettent pas exactement en confiance pour l’effort à venir …

04h00 : Comme prévu, la montée était très difficile, en particulier avec le soleil au zénith qui tape dur. Nous nous arrêtons en haut pour manger, bien cassés par la marche. Gros coup de fatigue pour moi, nous prenons le temps de bien nous ressourcer avant de continuer.

04h45 : Reprise de la route, (presque) rafraîchis !

06h00 : Après le dernier tronçon de 500m de montée, le refuge est enfin devant nous ! Bien épuisés, le splendide panorama et l’arrivée en vue nous insufflent l’énergie nécessaire pour couvrir la dernière portion de sentier qui nous sépare d’une bonne bière.

Le plus gros du dénivelé est derrière nous, et le refuge Fourcat est enfin en vue, perché sur son promontoire rocheux.

06h30 : Arrivée au refuge. Il n’y a presque personne, mais les quelques autres randonneurs présents sont très sympathiques, notamment un trio de sœurs arrivées la veille. Nous avons la bonne surprise d’apprendre que le refuge vend une bière ambrée brassée localement, que nous dégustons avec plaisir.

Refuge Fourcat (2445m).

Après un repos, de la bière et du saucisson bien mérités au refuge, nous redescendons vers l’étang pour planter la tente. Un canoë traîne sur le rivage … C’est presque tentant d’aller y faire un tour ! Les photos suivantes attestent d’elles-même de la soirée paisible que nous avons eue.

Rives paisibles de l’étang Fourcat, où nous plantons la tente.

Coin bivouac. La soirée s’annonce parfaite !

Dîner en cours de préparation …

La beauté du coucher de soleil sur l’étang dominé par les Pics de Tristagne et Fourcat se passe de commentaire …

Pensées du soir …

Le soleil embrase brièvement les nuages avant de disparaître pour laisser place à la nuit.


Jour 2 – Des Etangs Fourcat à Pradières par les Etangs Petsiguer (+225m, -1500m)

00h00 : Nous reprenons la route le lendemain matin sans se presser, vers 09h. L’itinéraire de la journée est assez long, mais il s’agit principalement de descente. Dès le départ du refuge, cependant, nous nous heurtons à des portions de sentier très raides et rocailleuses, où il faut poser les mains pour monter ou descendre.

Petits étangs Fourcat au matin, vus depuis le refuge. C’est par là que nous sommes arrivés la veille.

Prêts pour le départ !

Une petite dernière photo du splendide étang Fourcat avant de redescendre !

00h45 : Le sentier, très peu marqué, n’est pas des plus agréables. Nous arrivons sur une section où il descend plus ou moins à la verticale le long d’un lit de torrent asséché, avant de traverser un pierrier à flanc de montagne … Peu confortable, mais sans grand danger si l’on avance avec prudence.

Brève ouverture sur la vallée de l’étang d’Izourt depuis les hauteurs entre Fourcat et Petsiguer.

01h15 : Une fois le pierrier passé, le sentier redevient beaucoup plus doux : il longe de petits étangs avant de monter tranquillement vers un col, qui constitue la dernière dénivelée positive de la randonnée. De là, nous allons descendre vers les étangs Petsiguer, puis retour sur l’étang d’Izourt passé la veille.

Petits étangs (sans nom?) très agréables, un véritable réconfort après la traversée du pierrier.

Un des sommets entourant l’étang Fourcat, qui se trouve derrière.

Premier aperçu des étangs Petsiguer (2305m), très paisibles.

02h00 : Sur les coups de 11h, nous atteignons les magnifiques étangs de Petsiguer. Le soleil cogne fort et il n’y a pas une parcelle d’ombre, mais l’endroit est tellement paisible qu’il aurait constitué un excellent point pique-nique s’il n’était pas trop tôt dans la journée et la randonnée. Depuis la pointe sud des étangs, la vallée qui mène à Izourt s’ouvre devant nous. Le sentier descend raide mais régulier jusqu’à Izourt, que nous atteindrons deux heures plus tard, avec une pause déjeuner à l’abri d’un rocher.

Pointe sud d’un des étangs de Petsiguer.

Obligatoire selfie de rando !

Magnifique vue sur la vallée qui s’ouvre devant nous. C’est là-bas que nous redescendons aujourd’hui !

06h00 : Retour au parking, après avoir regagné Izourt puis emprunté le chemin de l’aller. Excellente randonnée malgré la chaleur, et des paysages exceptionnels qui valent bien l’effort fourni !

Leave a Reply