Type : Aller-retour Départ/Arrivée : Virage du Garet Durée : 12h30 (fait en 2 jours)

Dénivelée : ~1700m Kilométrage : ~28km Niveau (?: Randonneur

Difficultés : longueur du trajet, dénivelée non négligeable

Cette randonnée est une bonne manière de découvrir la partie est du Massif du Néouvielle et ses nombreux lacs (on passe près d’une dizaine de lacs rien que sur l’itinéraire de cette rando !) ainsi que le majestueux Pic de Bastan, sommet qui offre une magnifique vue sur l’ensemble du massif. Ce topo décrit un aller-retour sur deux jours, mais il est aisé d’allonger le trajet sur trois, voire quatre jours, et de le transformer en un véritable tour complet du Néouvielle.

Télécharger le topo à imprimer

Télécharger le fichier KMZ (Google Earth)

J’ai effectué cette randonnée en compagnie d’Alexandra en Septembre 2015, en m’inspirant de ce topo présenté sur Pyrandonnées. Voici un tracé du parcours :

Bastan_1_Carte


Jour 1 – du Virage du Garet au Refuge de Bastan par le Pic de Bastan (dénivelée : +1200m, -500m)

00h00 : Nous laissons la voiture à 8h30 le matin au Virage du Garet (1433m), un parking au niveau d’un large virage en épingle sur la route qui mène à La Mongie. Le sentier qui part depuis le virage contourne la petite maison qui se trouve là et traverse le gave (en théorie à l’aide d’une passerelle, mais cette dernière a été détruite par les crues de début de saison). La randonnée débute immédiatement sur une portion très raide, jusqu’à une bifurcation à l’entrée de la vallée où l’on rejoint le GR10. Il faut prendre à droite vers le sud ouest, et le sentier remonte plus tranquillement la vallée herbeuse en longeant le torrent.

Bastan_2

Nous atteignons l’entrée de la vallée après la rude montée initiale depuis le Virage du Garet. Les couleurs verdoyantes sont au rendez-vous !

01h30 : Au bout d’1h30 de marche, nous atteignons un barrage et le petit lac du Réservoir des Laquets. Un gros nuage s’est joint à nous pour la randonnée, couvrant le barrage, mais se dégage rapidement, le temps de longer le lac.

Bastan_5

Barrage du Réservoir des Laquets.

Bastan_6

Le même lac, sans brouillard !

02h00 : Le sentier dépasse le Réservoir des Laquets et l’ont atteint rapidement le grand et allongé Lac de Gréziolles, que l’on longe par le nord. Une fois arrivés au bout du lac, nous traversons la rivière et débutons la dernière ascension en direction du Refuge de Campana de Cloutou.

Bastan_7

Petit lac sans nom non loin du Lac de Gréziolles.

Bastan_8

Le Lac de Gréziolles dans toute sa majesté.

Bastan_9

Nous précédons de peu les nuages qui envahissent déjà la pointe du Lac de Gréziolles.

Bastan_10

Regard en arrière sur les hauteurs de la belle vallée du Garet.

03h30 : Vers midi, après 3h30 de marche depuis le parking, nous atteignons enfin le pittoresque Refuge de Campana de Cloutou, où nous prenons notre pause déjeuner tout en discutant avec la gardienne, très aimable et accueillante. Nous ne pouvons pas nous attarder, mais je me promets intérieurement de prévoir une randonnée avec une étape dans ce joli petit refuge !

Bastan_11

Le Refuge de Campana de Cloutou, perché sur son promontoire.

Depuis le refuge, le GR10 continue de monter à travers les rochers et atteint rapidement un petit lac que l’on traverse à gué sur des rochers dépassant de l’eau.

Bastan_15

Traversée à gué du petit lac.

Bastan_16

Un selfie pour la route !

04h45 : Nous atteignons le Lac de la Hourquette, 1h après avoir quitté le refuge. Nous laissons là sur notre droite le sentier qui mène à la Hourquette de Caderolles (c’est par là que nous reviendrons le lendemain) et suivons le sentier qui monte droit vers le Col de Bastanet.

Bastan_17

Lac de la Hourquette. On aperçoit la hourquette et le sentier qui y mène au fond.

Bastan_18

Toujours le Lac de la Hourquette, et cette fois-ci le Col de Bastanet en arrière-plan.

05h15 : Un peu plus de 5h après le début de la randonnée, nous atteignons enfin le Col de Bastanet (2510m), qui offre un magnifique point de vue sur les vallées des deux côtés. Galvanisés par cette récompense, nous nous lançons immédiatement à l’assaut du Pic de Bastan ! Attention cependant, le sentier n’est pas balisé et très peu marqué. Depuis le col, il faut passer plutôt sur la droite de la crête menant au pic : à gauche, il y a bien un chemin qui passe à travers une pente de gravillons glissante fort peu agréable, voire dangereuse, alors que la voie de droite est sans difficultés. Ce chemin permet d’atteindre un premier plat à mi-chemin du sommet, d’où la vue est déjà époustouflante.

Bastan_20

Pause à mi-chemin du sommet. Nous sommes déjà au-dessus des nuages.

05h45 : Le sentier jusqu’au sommet présente un passage à flanc de falaise un peu aérien, plutôt vertigineux à mon goût. Déçu mais préférant ne pas m’aventurer sur un sentier qui ne m’inspire pas, je m’arrête juste avant le sommet et laisse Alexandra aller jusqu’en haut du Pic de Bastan (2715m). Je ne reste cependant pas sur ma faim niveau paysage !

Bastan_22

Magnifique vue sur la vallée que nous avons remontée. On voit bien les petits lacs (sans nom ?) qui surplombent le Lac de la Hourquette, ainsi que le petit lac que l’on a traversé à gué, mais le reste du trajet est caché derrière les reliefs.

Bastan_23

Belle vue sur le Pic du Midi.

Bastan_24

Depuis le sommet du Pic de Bastan (2715m). On voit bien le Pic de Néouvielle au fond.

06h30 : Après avoir amplement profité du panorama, nous redescendons facilement au col (par le bon côté de la crête cette fois-ci) et reprenons le GR10 qui descend raide de l’autre côté en direction du Refuge de Bastan.

Bastan_27

Nous approchons du refuge.

07h30 : Arrivée au Refuge de Bastan (2250m) vers 16h, 7h30 après le départ. Quelle belle journée !

Bastan_29

Le refuge, enfin !

Bastan_32

Une récompense bien méritée …

Ce soir là, le refuge est occupé par un large groupe d’une vingtaine de personnes venues là fêter les 25 ans de l’un d’entre eux. Nous nous retrouvons donc un peu malgré nous dans une véritable soirée avec musique et alcool, chose que l’on ne s’attendait pas à voir en montagne. L’ambiance est agréable, mais bien trop bruyante, surtout pour ceux qui cherchent à dormir en prévision d’une longue journée de randonnée le lendemain …

Bastan_33

Dîner animé au refuge.


Jour 2 – du Refuge de Bastan au Virage du Garet par le Lac de Port-Bielh (dénivelée : +500m, -1200m)

Bastan_34

Les Lacs du Milieu surplombés par le Refuge de Bastan, tôt le matin.

00h00 : Nous parvenons malgré tout à dormir suffisamment pour partir bien réveillés, vers 8h. La journée qui nous attend est rude, car le retour est plus long que l’aller. Depuis le refuge, nous empruntons l’un des multiples petits sentiers qui partent vers l’ouest en direction de la sapinière. Nous ratons malheureusement le chemin qui permet de descendre de l’autre côté des sapins jusqu’aux Lacs de Bastanet, et perdons une demi-heure à rebrousser chemin. Les sentiers sont trop nombreux dans la zone, et le bon chemin mériterait d’être balisé !

Bastan_35

Quelques vaches paissent tranquillement près du petit Lac de Bastanet.

Bastan_36

Le paisible grand Lac de Bastanet.

Bastan_37

Le soleil se lève sur le grand Lac de Bastanet. Un bel endroit pour bivouaquer !

01h00 : Nous passons les deux Lacs de Bastanet encore plongés dans le silence du jour qui se lève. On gravit alors un petit ressaut avant de redescendre vers la cabane de Coste-Oueillère (2100m). De là, il est possible de redescendre vers le Lac de l’Oule, de continuer vers l’ouest jusqu’à la Hourquette Nère, ou de remonter jusqu’au Lac de Port-Bielh.

01h30  : Depuis la cabane, un petit chemin permet d’accéder très rapidement au Lac de Port-Bielh.

Bastan_37_2

Vue sur le Lac de Port-Bielh depuis son extrémité ouest (photo empruntée à une autre de mes randonnées, je n’avais curieusement pas de photos du lac datant de celle-ci !)

02h15 : Le chemin qui longe le lac et remonte vers la Hourquette de Caderolles (2495m) traverse un pierrier et des éboulis et monte assez raide sur fin, mais rien d’insurmontable. Il s’agit du dernier passage en montée de la randonnée. Le reste n’est que de la descente, ce qui s’annonce dur pour les genoux !

Bastan_38

Une marmotte rencontrée dans le pierrier menant à la hourquette.

Bastan_40

Belle vue depuis la Hourquette de Caderolles.

Bastan_41

Nous retrouvons le Lac de la Hourquette et le sentier menant au Col de Bastanet que nous avons emprunté la veille.

Une fois redescendus de l’autre côté de la hourquette, nous reprenons en sens inverse le chemin pris la veille, qui rejoint le Refuge de Campana de Cloutou avant de redescendre vers le Lac de Gréziolles.

05h30 :Vers 13h30, nous nous arrêtons pour manger au Lac de Gréziolles. La descente se fait bien, mais la dénivelée est non négligeable et commence à peser sur les articulations !

Bastan_42

Pause déjeuner sur les hauteurs du Lac de Gréziolles.

Bastan_43

Nous retrouvons la vallée verdoyante après avoir quitté les lacs.

Bastan_44

Après les moutons, ce sont les vaches que nous croisons …

Bastan_45

… Puis, non loin de l’arrivée, les chevaux ! Beau tour d’horizon des bêtes d’élevage de la région.

08h00 : Après 8h de randonnée pauses comprises, nous sommes finalement de retour au parking du Virage du Garet, les genoux bien fatigués !


Cette randonnée est un très beau circuit sur deux jours, aussi bien pour ses paysages que pour l’exercice physique. Les deux journées sont en revanche plutôt chargées, je conseille donc de prévoir de dormir à proximité du point de départ afin de pouvoir partir de bonne heure le premier jour et/ou de ne pas avoir trop de route à faire le second jour en rentrant.

Leave a Reply