Type : Aller-retour Départ/Arrivée : Parking à la jonction des rivières þverá et Skarðsá Durée : 3h30

Dénivelée : 650m Kilométrage : 7km Niveau (?: Randonneur

Difficultés : Dernière portion du sentier assez raide et glissante.

 

Sommet du massif d’Esja moins connu (et surtout bien moins fréquenté) que Þverfellshorn, Móskarðshnúkur (807m) n’en vaut pas moins le détour. Très accessible en voiture depuis la capitale, son ascension se fait en demi-journée et la vue depuis le sommet est excellente par beau temps. La randonnée est assez simple, hormis la toute dernière section pour atteindre le sommet depuis le col, qui est très raide et plutôt glissante – d’où le niveau Randonneur. Monter jusqu’au col ne présente cependant aucune difficulté et constitue déjà une belle balade.

Télécharger le topo à imprimer

Télécharger le fichier KMZ (Google Earth)

J’ai effectué cette randonnée en Mai 2019 avec mon groupe de randonnée islandais.

Tracé du parcours

Profil altimétrique (aller seulement)


00h00 : Départ depuis un petit parking à l’intersection de deux rivières. Le vent souffle par fortes rafales, annonçant la couleur pour le reste de la randonnée, et tout le monde rajoute une couche de vêtements supplémentaires à peine sorti de la voiture.

Le sentier monte tranquillement en ligne droite sur les hauteurs sur la première moitié de la randonnée. On voit Reykjavík au loin.

Vue sur Skálafell (775m), un sommet voisin qui fait aussi part du massif d’Esja.

En prenant de la hauteur, la vue sur les environs commence à se dégager.

00h45 : La première partie de la randonnée est simple. Le dénivelé est correct, le sentier bien tracé et facile d’usage, nous avons donc le temps de profiter de la vue tout en marchant ! Les montagnes sortent tout juste de l’hiver, la végétation est donc encore éparse et pas bien verte.

Móskarðshnúkur se dresse au loin, du haut de ses 807 mètres.

01h30 : Après avoir gravi le sommet voisin à flanc de montagne, nous atteignons le col juste en-dessous de Móskarðshnúkur, notre destination. Nous sommes accueillis par un vent glacial d’une violence impressionnante. Il souffle tellement fort depuis le nord qu’il est difficile de rester debout. Les deux photos qui suivent ont été prises très vite avant de retourner s’abriter !

Vue vers le nord depuis le col séparant Móskarðshnúkur et le sommet voisin.

Même vue, depuis le même col !

01h50 : L’ascension du pic en lui-même est rapide, mais très raide, et sur un sol caillouteux et glissant. Heureusement, la montagne nous protège du vent venant du nord, mais celui-ci nous revient en pleine figure dès que nous posons le pied au sommet.

Vue depuis le sommet. Sur la droite se trouve le sommet de Skálafell (775m), avec son antenne de relais radio et télévision.

Vue vers l’ouest, avec les autres sommets du massif Esja (dont Habunga, le point culminant à 914m).

01h55 : Un thé (petite tradition), trois photos et nous repartons aussitôt : le vent est trop fort et trop froid pour qu’il soit agréable de rester au sommet plus longtemps que nécessaire, mais la vue en valait le coup !

Le sommet voisin, et le chemin à flanc de montagne emprunté à l’aller.

Nous nous arrêtons pour manger sur le chemin du retour sur ces pentes herbeuses bien abritées du vent.

02h30 : En redescendant, nous faisons une pause à l’abri du vent pour manger, tout en profitant du panoramique sur la capitale et ses environs.

Point de vue sur le massif d’Esja, avec Loki, un des deux chiens de notre groupe.

Esja dans toute sa splendeur.

04h00 : Retour au parking !

Leave a Reply