Type : Aller-retour Départ/Arrivée : Route 408, partie ouest de Heiðmörk Durée : 1h45

Dénivelée : 100m Kilométrage : 5km Niveau (?: Promeneur

Difficultés : aucune

Très facile d’accès depuis Reykjavík (~20min en voiture du centre-ville) et adaptée à tous les niveaux, l’ascension du petit volcan Búrfell est une excellente promenade sur une demi-journée. Situé dans la partie ouest du park Heiðmörk, ce vieux volcan éteint depuis environ 7000 ans s’élève à 175m d’altitude, et l’on accède à son sommet en remontant le canyon par lequel la lave s’est écoulée lors de la dernière éruption – et c’est ce qui fait tout le charme de cette petite randonnée !

La majeure partie du trajet est à plat ou presque, et la courte montée sur la fin ne présente aucune difficulté.

Télécharger le topo à imprimer

Télécharger le fichier KMZ (Google Earth)

J’ai effectué cette balade en solitaire en Juillet 2018.

Tracé du parcours

Profil altimétrique de la randonnée (aller+tour du cratère)


00h00 : Départ un peu avant 09h00 après avoir laissé ma voiture sur un petit parking en bordure d’un chemin de graviers. Je laisse derrière moi le park d’Heiðmörk avec ses fleurs violettes et sa forêt (avec des arbres, chose rare et appréciée en Islande).

 

Départ de la randonnée. Helgafell, sur la droite, domine le paysage du haut de ses 338m.

00h05 : Le sentier arrive très rapidement sur un champ de lave couvert de mousse et de touffes d’herbe, peuplé par une impressionnante quantité d’oiseaux en tous genres (Heiðmörk est réputé pour abriter de nombreuses espèces d’oiseaux). Mes tentatives d’en prendre un en photo se soldent toutes plus ou moins par un échec (ou au moins une photo pas très intéressante d’un rocher ou d’un carré de ciel bleu).

 

Vue étendue sur le champ de lave qui entoure Búrfell.

00h10 : Le chemin est très facile car à plat, mais il faut malgré tout faire attention : le champ de lave est strié de profondes failles difficiles à voir à l’avance, et certaines sont (je pense) assez profondes ! Je n’ai en tous cas pas réussi à voir le fond d’aucune d’entre elles.

 

Le sol est barré par de nombreuses failles … Gare où l’on met ses pieds !

 

Le paysage prend très vite de belles couleurs dès que le soleil sort de derrière les nuages.

00h15 : Le chemin passe près d’un petit complexe d’enclos à bétail en pierre volcanique érigés vers 1840. Un plus gros enclos un peu à l’écart attire mon attention, car il inclut une grotte qui devait certainement servir d’abri aux moutons par mauvais temps ! Peut-être s’agissait-il plutôt de là où les bergers installaient leur campement pour l’été.

 

Un ancien enclos à bétail datant de 1840. Une source d’eau située à 6 mètres de profondeur dans une faille non loin permettait aux bergers de rester là l’été.

 

Le canyon commence à se rétrécir, et les imposantes parois laissées par la lave se dressent de plus en plus haut de chaque côté de la petite vallée.

00h30 : Plus j’avance, et plus il devient évident que je me trouve dans un ancien canyon formé par une coulée de lave : les parois s’élèvent petit à petit et se rapprochent de chaque côté, et le sentier se fait de plus en plus raide. Les formations rocheuses sont belles et chaotiques, très différentes de ce qu’on peut voir dans des montagnes non-volcaniques – on devine la violence et la soudaineté des évènements qui ont façonné les lieux.

 

Début de l’ascension vers le sommet du cratère, dans un canyon toujours plus étroit. Le canyon était entièrement rempli de lave en fusion lors de l’éruption de Búrfell il y a 7000 ans.

01h00 : Arrivée au sommet du cratère, après une longue pause photo dans la dernière partie du canyon. Le cratère en lui-même n’est pas plus impressionnant que cela, mais le point de vue à 360° l’est beaucoup plus !

 

Cratère de Búrfell (175m d’altitude).

Vue en noir et blanc d’Helgafell (338m) depuis Búrfell.

 

01h15 : Je complète mon tour du cratère par la crête pour atteindre la partie la plus élevée, juste au-dessus du canyon – la vue est imprenable, on imagine parfaitement la lave s’écouler depuis le sommet jusque dans la plaine !

 

Depuis le sommet du cratère, on voit très bien le canyon formé par la lave. Impressionnant !

02h00 : Retour à la voiture par le même chemin.

 

Leave a Reply